Témoignages

« Un vrai bonheur de simplicité ! Merci pour cette innovation ! »

P.-A.M.,  Vaud

 

« Je sors d’une session de traitement et j’ai pu faire 25 ruches avec la grosse batterie, ce qui est très bien. »

J.M., Genève

 

« Comme promis je reviens vers vous pour vous informer que j’ai reçu mon Varromat aujourd’hui. Il était très très bien emballé et en parfait état, aucun souci de transport. »

J.-A.C., Vaud

 

« Au risque de me répéter, je tiens encore une fois à vous remercier pour votre gentillesse et pour le temps que vous m’avez consacré et le privilège dont vous m’avez fait bénéficier avec la commande de mon Varromat ! »

J.-A.C., Vaud

 

« J'ai donc utilisé mon premier appareil et en suis enchanté. Plus simple d'utilisation, tu meurs. »

A.M., Valais

« Le maniement de l'appareil est très pratique, mais je ne vois rien sortir du tube...»

P.M., Vaud

Équipe Varromat : les vapeurs de l’acide sublimé correctement sont quasiment invisibles (nous recommandons d'ailleurs de porter masque et protections, car, si elles sont invisibles, les vapeurs sont bien présentes !). Une fumée blanche, comme dans la plupart des appareils à sublimation, est le signe que l’acide est brûlé et dégradé en sous-produits toxiques (monoxyde de carbone, CO2, hydrogène et autre composés organiques. Cette fumée blanche n'est plus de l'acide oxalique. 

« J’ai utilisé les 2 appareils Varromat que j’ai achetés cet automne.

J’ai traité 80 colonies, le fonctionnement a très bien marché. »

B.L., Berne

 

« Bravo et un Grand Merci pour avoir abouti dans votre projet. »

P.T., Neuchâtel

 

« Le fonctionnement est simple et pratique, et j’aime beaucoup le fait qu’aucun corps brûlant est présent dans la ruche. Un bémol toutefois, après 25 traitements, le bouchons est bien usé… »

B.Z., Berne

Équipe Varromat : le bouchon est en effet une pièce soumise à la chaleur et à l’acide et qui s’use. Après un nombre élevé de traitements, il peut devoir être remplacé. Nous sommes conscients de ce point faible et y travaillons.

 

« Bravo pour votre ténacité et je me réjouis de pouvoir traiter mes colonies avec votre appareil. »
L.B., Vaud

« Merci de m'avoir fait parvenir mon nouveau Varromat et sa batterie de réserve. J'aime beaucoup l'idée d'avoir utilisé une imprimante 3D pour faire cette première série. Bravo! »

P.L., Genève

« J'ai traité mes 15 colonies, tout tranquillement, l'appareil a réalisé tous les cycles automatiquement, c'est vraiment génial ! Merci à tous ! »

P.S., Berne

« Après traitement, il reste du résidu d'acide dans le creuset, est-ce que c'est normal ? »

JM.-B., Valais

Équipe Varromat : oui, comme expliqué dans nos FAQ, il est normal qu'il reste de l'acide dans le godet après la sublimation. Le processus de sublimation, avec respect de la température, ralentit peu à peu et éliminer complètement l'acide prendrait beaucoup trop de temps. Les quantités recommandées prennent en compte ce résidu. Les appareils qui ne laissent aucun résidu brûlent en fait l'acide, à des températures très élevées (plus de 200°C), et le dégradent en sous-produits de décomposition qui ne sont plus de l'acide oxalique.

« J’avais effectivement pris connaissance de votre site internet et c’est justement la « douceur » du traitement avec une température faible qui m’avait convaincue d’acquérir votre produit. Malheureusement je n’avais pas compris que le cycle était aussi long… mais je comprends le pourquoi! »

M.B., Vaud

Équipe Varromat : en effet, le cycle de sublimation, avec respect de la température pour éviter de brûler l'acide, prend quelques minutes, comme expliqué plus en détails sur nos FAQ. Raison pour laquelle nous ne conseillons pas Varromat aux apiculteurs/trices qui veulent traiter rapidement un grand nombre de ruches. C'est un peu le prix à payer pour un traitement en douceur... Mais gardez aussi à l'esprit que, une fois l'appareil installé sur la planche de vol, tout se passe automatiquement et que vous n'avez pas besoin de rester à côté. 

 

« Trop bien !  bravo à l’équipe !! »

R.S., Valais

« Top ! Merci pour mes abeilles et bon succès à vous »

P.-Y.T., Vaud

« L'appareil est très facile à utiliser et c'est bien agréable comparé a ceux que j'ai employés jusqu'ici.»

A.C. Fribourg

 « J'ai traité mes abeilles avec le Varromat. La diffusion douce  de la sublimation me semble une bonne chose. Les abeilles, réachissent aussi en douceur. Pour l'apicultrice, c' est aussi plus agréable!!! »

E.B. Berne

« J'ai pu faire mon traitement avec l'acide oxalique cet après-midi, la température était un peu limite mais ok 4-5 degré.

Tout s'est bien passé. »

P.-A. G. Valais 

« Votre produit est super ! »

G.S. Vaud

« J'ai fait le traitement il y a 2 jours et tout s'est déroulé parfaitement. 

Bravo pour la mise au point de cet appareil, c'est génial. Encore merci. »

J.-R. C. Jura

« Habe gestern der Varromat gebraucht und bin zufrieden. »

V.T. Berne

« J'ai bien reçu mon Varromat, j'en suis très satisfait. »

F.S. Neuchâtel

« Bonsoir, je vous remercie de votre geste et rapidité.

Sachez que je suis très content de l appareil et de son utilisation. »

C.W. Vaud

« Je viens de traiter avec votre Varromat. Le traitement s'est bien déroulé, et j'ai pu constater l'effet sur les varroas ! »

C.P. Vaud

« Guten Tag

Alles funktioniert wie beschrieben - tolles Gerät!! »

M.M. Obwald

« Merci pour cette invention ! Je vous donne mon commentaire, comme promis. Les traitements se sont faits facilement et sans problèmes. Et j'ai pu constater l'effet sur la chute des varroas dans les jours suivants. Donc top ! Par contre, je vois que le bouchon s'est un peu usé au fil des traitements, est-ce normal ? »

C.B. Berne

Équipe Varromat : le bouchon est une pièce qui est en effet exposée à la chaleur et à l'acide et nous avons constaté quelques signes d'usure prématurée sur certaines pièces. Nous avons ajusté la fabrication pour améliorer ce point.

« Bonjour, j'ai traité pour une trentaine de ruches avec votre appareil, il est super, tout se fait dans la meilleure sécurité. »

MF.G. Jura

« Tous mes traitements sont faits avec facilité et sans soucis!  »

P.Y.M. Vaud
 

« J'ai acheté un appareil Varromat pour me permettre de traiter des ruchettes en plastic. Contrairement à d'autres appareils qui opèrent avec une température de 300 degrés, le varromat sublime la matière mise pour le traitement à basse température. C'est idéal et ça a bien fonctionné. »

 C.G. Berne

« L’utilisation est très simple et le fonctionnement très doux pour les colonies. J’ai traité 50 colonies avec satisfaction. Le seul bémol que je pourrais émettre c’est le temps de traitement qui me parait long. Je vais voir l’année prochaine pour me munir d’un deuxième appareil pour un travail en simultané. »

S.S., Neuchâtel

Équipe Varromat : le traitement prend en effet quelques minutes par ruche. Mais tout se passe automatiquement, sans que vous ayez besoin de rester à côté. Et ce temps de traitement est également lié au respect de la température de sublimation et d'une ventilation douce qui ne dérange pas la grappe.

« J'ai apprécié le varromat, son utilisation est aisée et sűre. Précédemment je faisais le traitement par égouttement, les appareils soit à batterie soit à gaz ne me convenaient pas. Le système d'accu rechargeable interchangeable est judicieux. 

Le varromat convient pour des ruchers modestes, à plus de 20 ruches je pense qu'il faut plusieurs appareils afin de réduire le temps investi. »

A.S. Vaud

« J’ai eu le possibilité de traiter tout mon rucher, sauf une ruche qui n’avait pas de varroas, ce week-end. Au delà de la problématique crée par ces bestioles, je peux vous dire que c’est un plaisir de traiter avec votre appareil!

Léger, précis, facilité….que du bonheur 😊

Merci aux concepteurs!  »

P.Y.M. Vaud

« J'ai effectué une première série de traitements sur l'un de mes ruchers et constaté une forte chute, de quelques centaines de varroas par ruche. J'ai ensuite traité un autre rucher, mais par des températures plus foires, 2 à 3°C, et il me semble que la moyenne des varroas tombés était moins grande. Ma question: à quel point la température extérieure influence le traitement ? »

B.P. Vaud

Équipe Varromat : la température extérieure est importante. En-dessous de 5°C, la grappe d'abeilles est plus serrée pour maintenir la température. Et les vapeurs d'acide vont moins bien se répartir sur les abeilles. A l'inverse, au-dessus de 10°C, les vapeurs resteront moins longtemps autour de la grappe et l'acide aura moins de temps pour agir. N'oubliez pas aussi que des températures clémentes pousseront la reine à pondre. Et varroa aime se réfugier dans le couvain en hiver, là où l'acide ne peut l'atteindre.

« J'ai bien reçu l’appareil. Je vous remercie pour le suivi. Bravo aussi pour votre service après-vente. »

G.S. Vaud